+33 (0)6 74 59 08 83
Sélectionner une page

Marianne Fernandes Barbier

Coach spécialisée
en accompagnement péri-conceptionnel

“Je m’inscris
comme une pierre de soutien
à tous les parcours d’infertilité.”

À quoi ça sert ?

L’accompagnement péri-conceptionnel tel que je le conçois et le pratique pourrait être comparé à une béquille.

C’est un soutien du quotidien avant tout, parce que bien souvent la première demande des personnes qui viennent me voir est la suivante : “J’ai besoin qu’on m’aide à continuer d’avancer.”

Ainsi dans un premier temps, l’accompagnement est un soutien du quotidien, qui aide à identifier ses propres ressources pour continuer son chemin.

Au-delà du soutien au quotidien, l’accompagnement péri-conceptionnel permet de soulever des questionnements et d’identifier les désirs et les empêchements dans le parcours. Ainsi on arrive souvent avec des questions qui marquent parfois des limites, qu’on tente de lever en séance. Là encore, l’accompagnement est un soutien pour continuer à avancer en acceptant et en assumant ses propres choix en connaissance de cause.

Enfin mon accompagnement est un espace de parole et d’écoute où tout peut se dire sans jugement et où les mots peuvent sortir. Très souvent, dans les parcours de FIV, on est confronté à ses propres émotions qu’on estime “non avouables” ou “moches”. Dans l’espace que je propose, ces émotions sortent et on fait de la place, tout simplement, pour pouvoir accueillir des ressources positives.

“L’accompagnement péri-conceptionnel,
une béquille du quotidien
dans un parcours semé d’embûches.”

À quoi ça sert ?

L’accompagnement péri-conceptionnel tel que je le conçois et le pratique pourrait être comparé à une béquille.

C’est un soutien du quotidien avant tout, parce que bien souvent la première demande des personnes qui viennent me voir est la suivante : “J’ai besoin qu’on m’aide à continuer d’avancer.”

Ainsi dans un premier temps, l’accompagnement est un soutien du quotidien, qui aide à identifier ses propres ressources pour continuer son chemin.

Au-delà du soutien au quotidien, l’accompagnement péri-conceptionnel permet de soulever des questionnements et d’identifier les désirs et les empêchements dans le parcours. Ainsi on arrive souvent avec des questions qui marquent parfois des limites, qu’on tente de lever en séance. Là encore, l’accompagnement est un soutien pour continuer à avancer en acceptant et en assumant ses propres choix en connaissance de cause.

Enfin mon accompagnement est un espace de parole et d’écoute où tout peut se dire sans jugement et où les mots peuvent sortir. Très souvent, dans les parcours de FIV, on est confronté à ses propres émotions qu’on estime “non avouables” ou “moches”. Dans l’espace que je propose, ces émotions sortent et on fait de la place, tout simplement, pour pouvoir accueillir des ressources positives.

“L’accompagnement péri-conceptionnel,
une béquille du quotidien
dans un parcours semé d’embûches.”

Un accompagnement pour tous

Cet espace est ouvert aussi bien aux femmes, aux hommes, aux couples mais aussi aux parents. 

En effet, tout parent d’un enfant issu d’une FIV, d’un don ou adopté, peut voir survenir des questionnements, comme cela m’est arrivé ; c’est pourquoi il est important d’être disponible même après des résultats positifs. 

La méthode

Un dialogue approfondi soutenu par un large éventail d’outils.

La méthode que je pratique consiste avant tout à ouvrir un espace de parole, bienveillant et sans jugement. Elle est basée dans un premier temps sur le questionnement et l’échange verbal. Mais ce qui marque la différence c’est le support de nombreux outils.

L’échange verbal est soutenu par des exercices pratiques qui viennent ouvrir d’autres espaces et permettent d’aller plus loin dans le dialogue et les prises de conscience.

Dans ma clinique, j’utilise des outils pratiques qui permettent une mise à distance  et éclairent bien souvent les questionnements pour accéder à des prises de conscience.

Cette alternance de verbalisation et d’exercices pratiques marque la spécificité de ma méthode. Chaque séance fait l’objet d’un questionnement ou d’une problématique sur laquelle on travaille, et dont le résultat permet de repartir avec une ressource ou une prise de conscience qui soutient l’avancée vers l’objectif.

ACCUEILLIR LE DON D’OVOCYTES

Accueillir le don d’ovocytes demande souvent un travail sur soi. Les questionnements soulevés par le don, notamment la place de la mère, convoquent souvent des injonctions inconscientes, des événements non digérés et ils sont révélateurs d’un système de valeurs qu’on ne soupçonne pas toujours. Parfois le processus d’acceptation s’opère simplement mais toujours il soulève des sujets marqueurs de la « raison d’être » de son désir d’enfant.

LA MERE EN QUESTIONS

Qu’est-ce qui définit une mère ?
Notamment dans le cadre d’un don d’ovocytes.

L’accompagnement
du quotidien
dans le parcours
vers votre désir d’enfant

Mon histoire

Je suis Marianne Barbier, je suis maman d’une magnifique petite fille qui est née en 2013, grâce à un don d’ovocytes pratiqué en Espagne. 

Mon mari et moi avons attendu près de 6 ans ce miracle. Nous avons connu un parcours assez linéaire qui a commencé par de simples examens, a évolué vers la FIV, en France pour finir en Espagne parce que l’attente d’un don d’ovocytes était trop longue en France. En effet, si on est parfois encore en âge de pouvoir attendre au début du parcours, c’est très souvent impossible lorsqu’on fait le constat qu’il ne reste que le don ou l’adoption pour atteindre à son désir d’enfant. C’est ce qui nous est arrivé. Ce voyage est semé de sentiments divers, tels que l’incompréhension, la frustration, le déni, la colère, le doute, l’angoisse, la jalousie, l’impatience ou au mieux la lassitude.

J’ai connu tout cela et j’ai souvent culpabilisé d’éprouver des sentiments que j’estimais peu avouables. Mon mari a été un réel soutien pour moi mais il a lui aussi connu ces sentiments. Au mieux on parvenait à équilibrer un peu les choses en n’étant pas dans le même état au même moment.

Je dois dire que lorsque ma fille est née, j’ai oublié tout ce parcours, sans doute parce que cela m’était nécessaire, au moins pendant un temps. En effet, après quelques années, ma fille grandissait et certains questionnements que j’évitais me sont revenus comme un boomerang : qu’est-ce qu’elle hérite de moi réellement ? Comment lui parler des conditions de sa naissance ? A quel moment ? Comment évoquer la donneuse ? En ce qui me concerne je devais même faire un travail sur moi pour accepter la donneuse, que j’avais soigneusement mise en côté.

Mon parcours

Comment je suis devenue coach spécialisée l’accompagnement péri-conceptionnel :  

J’ai alors réalisé que, dans mon parcours, un accompagnement “expert” aurait sans doute été profitable. Pas un accompagnement psy mais juste une personne qui connaisse parfaitement le sujet et auprès de qui nous aurions pu nous confier et qui nous aurait aidé à avancer plus sereinement. De ce constant simple est née l’idée de me former à l’accompagnement spécifique des personnes en situation d’infertilité, que l’on nomme aujourd’hui accompagnement péri-conceptionnel.

Ainsi j’ai progressivement mis de côté mes activités de conseil en marketing pour me former au coaching au sein de l’école Erickson Coaching International, dans un premier temps. Puis j’ai suivi le cursus de formation spécifique à l’accompagnement péri-conceptionnel, délivré par Estelle Phelippeau Métrot qui travaille ce sujet depuis près de 20 ans et est reconnue comme l’une des plus grandes expertes françaises.

Ainsi est née Ouiwishababy, un projet d’accompagnement global pour toutes les personnes dont le désir d’enfant est contrarié. Et pour ma part, en tant que professionnelle, je m’inscris dans ce projet comme une pierre de soutien à tous les parcours semés d’embûches des personnes qui viennent me voir.

LES ENGAGEMENTS

Chaque parcours est unique et donne lieu à un entretien préalable.

La confiance et le choix sont les piliers de tout contrat.
Ils sont essentiels dans les deux sens pour un accompagnement efficace et durable.

Confidentialité

Écoute

Respect

Confiance

Le témoignage de Stéphanie

Marianne m’a accompagnée pendant plusieurs semaines et cela m’a beaucoup apporté.

Grâce à une belle écoute et des exercices concrets, nos séances m’ont permis de mieux anticiper et me préparer à un avenir que je trouvais très incertain. Nous avons pu identifier les priorités et les thématiques importantes, et détricoter les problèmes pour en faire des étapes acceptables et non plus des obstacles insurmontables. Je la remercie vivement pour son écoute et les outils qu’elle a su mettre à ma disposition pour m’aider à réfléchir et avancer.” 

Le témoignage de Sophie

Marianne est un super coach, elle est toujours à l’écoute et souriante.

Nous avons travaillé ensemble et ces ateliers de coaching ont été de vrais moments privilégiés, elle a su dénouer mes blocages et ces séances ont boosté ma confiance en moi. Les outils et les conseils que j’ai pu mettre en pratique m’ont vraiment aidée. Merci Marianne.” 

Le témoignage d'Anne

Marianne a été une aide précieuse pour m’accompagner dans mon parcours PMA. Elle a su me mettre parfaitement à l’aise face à cette démarche et m’apporter la sérénité et le recul dont je manquais.

À travers des exercices concrets elle a pu me faire prendre conscience de mes forces et regarder mon parcours sous un autre angle, m’apportant ainsi davantage de confiance et d’optimisme pour l’avenir. Le coaching m’a permis de trouver des solutions rapides pour vivre au mieux ma situation, là ou un suivi psychologique s’attache davantage à rechercher les causes ce qui n’était pas adapté à mon besoin. Je recommande vivement l’accompagnement effectué par Marianne qui a fait preuve de beaucoup d’empathie et d’optimisme.”